dimanche 8 janvier 2012

LETTRES GEANTES


CHAPITRE 3
PAGE 133

Mais revenons rue Claude Lorrain.En vis à vis,deux usines respectivement 54 et 32 lofts.
Xavier MILLE a commercialisé l'ensemble des lofts regroupés sous le nom du MIXT et du BOLERO.LE MIXT, cela sonne moderne, les lettres géantes s'affichent dans le couloir d'entrée de l'immeuble, et l'on sent que les résidents forment une communauté appréciant le lieu. En y entrant avec nous, Xavier MILLE croise une famille, échange des nouvelles scolaires des enfants; on devine la relation amicale de l'agent immobilier avec ses anciens clients.
Le projet d'une trentaine de lofts du MIXT, concocté par le promoteur, Jean François REANT, fut achevé en 2007 par l'agence Jacques LENAIN, architecte."Contrairement à l'usine d'en face, tout en béton, il s'agit ici d'un bâtiment en bois et brique, donc antérieur à 1920"souligne Xavier MILLE..... TEXTE de GEOFFROY DEFFRENNES et photos de SEBASTIEN JARRY

samedi 7 janvier 2012

Trente lofts de la métropole mis à nu dans un livre illustré jeudi 15.12.2011, 05:22 - La Voix du Nord


Trente lofts de la métropole mis à nu dans un livre illustré
jeudi 15.12.2011, 05:22 - La Voix du Nord

Geoffroy Deffrennes a déjà écrit une dizaine de livres.
| ÉDITION |

Roubaix, la ville aux mille cheminées, comme le dit l'adage populaire, deviendra peut-être bientôt ...

la ville aux mille lofts. C'est en tout cas un mode d'habitat en pleine expansion en France, et a fortiori dans la métropole, qui, grâce à son glorieux passé, possède de nombreuses friches industrielles. Geoffroy Deffrennes, correspondant dans la région pour le journal Le Monde, vient de publier un livre sur ce phénomène architectural. Intitulé Lofts et espaces ouverts dans la métropole lilloise, cet ouvrage très bien illustré réunit une trentaine de lofts, essentiellement à Lille, Roubaix et Tourcoing.


« En tant que journaliste, je n'ai pas voulu faire uniquement un livre de photos, mais aussi raconter l'histoire de ces friches. J'explique également la démarche personnelle des propriétaires », explique-t-il. Il s'est ainsi rendu compte que les habitants de lofts possédaient plusieurs points communs : « Ils aiment inviter des gens pour faire la fête, ont un côté narcissique car leur intérieur montre, plus que dans n'importe quel habitat, ce qu'ils sont et ce qu'ils aiment. » Les portes se sont donc facilement ouvertes, même pour des lofts secrets et haut de gamme. « C'est hallucinant de voir qu'il en existe de magnifiques, complètement cachés et dans des endroits insoupçonnés. » Propriétaire pendant vingt-trois ans d'un loft à Lille, Geoffroy a voulu montrer avec le livre ce que l'on peut faire du patrimoine industriel de la métropole. « Il y a des lofts démesurés mais on peut aussi faire simple et petit. En France, on est frileux dès qu'on parle d'architecture. » Ce livre, pleins d'idées et de conseils, donnera envie à ses lecteurs de vivre l'aventure du loft. • L.-E. H.

« Lofts et espaces ouverts dans la métropole lilloise », éditions Degeorge. Photos : Éléonore Delpierre et Sébastien Jarry. 35 E.

MELANGE DES GENRES

Page 131

A ROUBAIX, au calme de la rue Claude Lorrain, LE MIXT développe une trentaine de lofts.Dont cet espace de 93 m² appartenant au spécialiste des lofts Xavier MILLE.
Un bel exemple de système D pour équiper à prix modique, mais non sans gout, un confortable studio d'étudiant.


Un loft équipé meublé, à louer, c'est possible....
En découvrant celui que possède rue Claude Lorrain à Roubaix, l'agent immobilier spécialiste des lofts, Xavier MILLE, on se demande quel étudiant pourrait préférer s'installer dans un banal studio d’immeuble collectif. Peut etre celui qui n'aura pas du tout les goûts du propriétaire, pour la récup, le pop art ou l'esprit industriel....Mais pour 500 euros, le locataire appréciant de vivre dans un lieu qui ressemble à nul autre, ne peut hésiter.
Les studios d'étudiants dans des minis loft, à l'atmosphère industrielle mêlant brique et fonte, on en connaissait à Lille dans l'ancienne cordonnerie MayDeldique 38 rue de Jemmapes, ou rue de Douai dans l'usine LE BLAN, depuis le début des années 1980. Mais Tourcoing et Roubaix sont aussi concernées. Le programme des 3 Censes à Roubaix, offrant de nombreux studios à proximité du campus ultramoderne de L'HEDHEC, confirme cette tendance

Texte de GEOFFROY DEFFRENNES et Photos de SEBASTIEN JARRY

LOFTS ET ESPACES OUVERTS DANS LA METROPOLE LILLOISE


L O F T S
ET ESPACES OUVERTS
DANS LA METROPOLE LILLOISE

GEOFFROY DEFFRENNES
PHOTOGRAPHIE
ELELONORE DELPIERRRE
SEBASTIEN JARRY

EDITIONS DEGEORGE

CHAPITRE II page 32

Ils sont promoteurs,designers, marchands de bien, architectes,animateurs de blogs ou de sites web...et parfois un peu tous à la fois!

Comme Xavier Mille, par exemple, cet ancien d'Immo Saint Martin, à Roubaix, qui s'est lancé ensuite seul sur les chemins de sa passion immobilière exclusive: les lofts! Xavier MILLE est sans doute atypique dans ce milieu, avec ses blogs, ses propres lofts loués ou non, son sens du détail architectural ou de la "récup"......

XAVIER MILLE PASSION POST-INDUSTRIELLE



L O F T S
ET ESPACES OUVERTS
DANS LA METROPOLE LILLOISE

GEOFFROY DEFFRENNES
PHOTOGRAPHIE
ELELONORE DELPIERRRE
SEBASTIEN JARRY

EDITIONS DEGEORGE
CHAPITRE II PAGE 37
XAVIER MILLE
PASSION POST-INDUSTRIELLE
Peintre à ses haures perdues, habile à recycler des objets industriels, l'homme s'intéresse aux usines depuis 10 ans. Le boum des lofts à Roubaix lui doit beaucoup.Il fut notamment à l'origine du Programme du Sartel, projet réellement pionnier, à l'époque dans un environnement urbain désarticulé, au milieu de friches industrielles.
Xavier Mille est audacieux mais suit son instinct, et ses passions, au gré de ses envies successives.N'a-t-il pas passé huit ans à l'armée, après ses études de beaux arts? Lui qui n'aime rien tant que le terrain serait peut être resté au sein de la Défense nationale si on ne l'avait pas cantonné à un bureau.
Désormais, depuis plusieurs années, son théâtre d'opération est le champ de ruine de la désindustrialisation de la métropole.Des friches, il aide les promoteurs à extraire des pépites et les commercialiser.Ici et là, des usines s'animent, revivent au rythme familial.
Ainsi, le site SARTEL à Roubaix, qui devait être rasé. L'initiative de Xavier MILLE l'a sauvé.Il fallait oser se lancer dans l’aventure de cette fabrique abandonnée, dans un coin désolé, au confins de Roubaix et Wattrelos, en bord de canal. En contrebas du Pont NYCKES, au bout boulevard Gambetta, le site n'est guère visible.Il est pourtant situé à deux pas de la Condition Publique, le célèbre lieu culturel dont le parking sera attenant aux lofts. Tout le secteur commence d'ailleurs à revivre, car des starts-up s'y installent, et s'y développent parfois de fulgurante manière, telle la société OVH, deuxième hébergeur mondial de sites internet, désormais lance dans la téléphonie bon marché. Quelques-unes de ces entreprises, une fois leur gestation achevée, s'envolent au parc EuraTechnologies à Lomme.

BLOGGEUR

Mon gout pour les lofts remonte à 2001 avec des bâtiments de l'ensemble textile Lepers-Delespaul, rue Jules Guesde à Lys-Lez-Lannoy- là ou est situé Lys Moto.A l'époque, j'étais négociateur, Mon patron m'envoie voir une usine et je me dis " mais tous cela peut être cloisonné en lofts!" Je l'ai suggéré au propriétaire, et ensuite j'ai tout géré; nous avons tout vendu à des lillois, au prix de 400 euros le mètre carré."
Aprés son expérience chez Immo Saint Martin, ou Franck Ottevaere avait reperé son expertise en matière de lofts, Xavier MILLE s'est mis à son compte en se spécialisant dans cet univers particulier.Prolongement de son interet pour le sujet,il a même crée deux blogs, 1000lofts ET myloftstory.
Depuis 2004, Xavier MILLE ne vit plus que du commerce des lofts.Sa société porte son nom, et dans la ville dite des "mille cheminées" ce patronyme semble prédestiné à l'expérience post-industrielle des lofts!
Mais Xavier MILLE possède un autre jardin personnel:la peinture. Les usines deviennent alors un lieu d'exposition idéal, bien dans l'esprit New Yorkais " j'y ai exposé une fois quinze toiles, vendues 500 euros chacune, au profit du Téléthon. Le tout en une journée.

texte de GEOFFROY DEFFRENNES photos de SEBASTIEN JARRY

lundi 30 juin 2008

LA CREMAILLIERE

Le 01 Février 2008, on peut lancer les invits, pour organiser LA CREMAILLIERE, et oui, comme toujours, les lofteurs vous invitent pour leurs crémailliéres " Quand mon loft sera terminé, vous viendrez à la crémailliére..... Comme ils sont jamais terminés, j'organise ma crémaillière et je m'invite

un DJ, un vrai , pour cela voir Stephane 06.69.22.34.55, pas trés honéreux, et surtout il a du matos.
Ensuite un petit tour chez ED, pour le champagne et les gazeux. Une commande chez SODEXO, à Villeneuve d'Ascq, superbe les verrines et les petits fours, ne parlont pas des patisseries et le tour est joué
Bref, il est vrai que cela est un budget, mais c'est agréable de vouloir faire plaisir, de dire merci, aux personnes qui vous ont aidés, ou que vous avez payés pour réaliser votre projet. le cout de la crémaillière, si on raméne cela au m2, cela vous revient à 7€/m2, plus sérieusement à 12 €/Personne.
Mais à 2 heures du mat, je me suis apercu que ma dalle et mon couloir n'étaient pas droite, car beaucoup d'invités aller de gauche à droite, avec une démarche hésitante.

mon couloir

Pour le couloir du RDCH, j'ai choisi un mur peint couleur "Nepal Intense ", un mur papier peint(grandes fleurs de couleur marrons et metal)pour rappeler les portes de services (75 € la porte, avec le bati, et le systeme de fermeture, chez L.M). Pour le plafond, j'ai utilisé, des plaques métalliques ondulés, toujours chez L.M. Pour la décoration, et surtout pour accentuer l'esprit industriel, j'ai exposé quelques cadres en noir et blanc,relatant les travaux du programme "Le BARTAL" fin 2002, d'un artiste photographe de la région,
mr Cyril GIANQUINTO,
Y'A pas photo,
185 rue de paris
59200 Tourcoing,
Tél/fax 03.20.68.45.70,

En + de cela, un petit peu de récupération sur les différents chantiers, quelques vis perforées, et voila, mes portes, font vraiment portes de chantiers

Les Parties communes


les differentes inscriptions, sur les portes, murs, etc,etc....
Ma porte d'entrée, sympa....
quelques posters posés dans les couloirs les luminaires ( création REANT ENTREPRISE)

mardi 29 avril 2008

sdb et chambres


Pour les sdb et pour les chambres, j'avais choisi de partir sur deux couleurs différentes. Le vert en rdch et le rose à l'étage. En ce qui concerne les sdb, elles sont équipées d'un WC (65 € complet), les vasques complets + le miroir (129€), les douches (99 €), les bacs de réceptions (),
Bref pour limités, les couts travaux, j'ai opté pour du polycarbonate au lieu du carrelage, cela permet d'éviter le carrelage, la colle, le poseur....L'effet et le résultat final, pour moi et pour beaucoup de visiteurs est plaisant, pour un prix très abordable....




CUISINE EQUIPEE

Pour la cuisine, comme beaucoup d'entre nous, je suis chez allés , chez le grand designers Suédois. J'ai choisi, la cuisine modulable UDDEN. 2 établis avec plan de travail en acier(210 €), un troisième avec 1 évier(135 €), soit 3M78 de linéaire. En plus, j'ai utilisé que des éléments bas, c'est à dire
2 éléments 1 porte (80 €)+ 2 éléments 3 tiroirs(130 €). Pour l'électroménager, un table de cuisson électrique ELDIG HB D10 (89 €), une hotte cheminée LUFTIG HOO COO (129 €), un frigo FROTIG CFS 050 (199 €) un micro-ondes (129 €) et un four multi fonction (89 €) + 2 étagères métalliques (40 €). En bref, j'ai une cuisine équipée, différentes des autres et peu coûteuse, pour un prix global de 1230 €

PORTES METALLIQUES


Pour mes portes d'armoires Électriques, je souhaitais les utiliser dans le couloir comme éléments de décorations. Mais après réflexions, je vais les prendre comme crédences de ma cuisine équipée. Un grand merci à Pierre et à Wolfgang, pour l'installation de ces portes, car chacune pèse 80 KG, mis sur basting, à + de 1.20 de hauteur. Le résultat, nickel, j'ai maintenant, une cuisine équipée dans une centrale Électrique.

vendredi 14 mars 2008

MA FRESQUE

J'avais un grand mur de 5M20 de haut sur 4 M40 de large (soit 22 m2), j'ai pose mon escaliers métal, avec Daniel. Pour donner une ambiance "Urbain", j'ai voulu faire un TAG, mais pour mon épouse, c'était trop violent. De ce fait, j'ai fait une fresque murale, sur NEW YORK, (cliché), un peu naïve et très coloré

Et oui, je me suis fait un peu aider, une jeune artiste de l'Afrique du Sud, qui peint nue.......